La Danse de l’Utérus®

Mona Hébert, Homéopathe uniciste – Naturopathe – Herboriste

Introduction de son livre « La médecine des femmes (une vision naturelle de la santé au féminin) » :

« Je dédie cette édition à toutes les femmes de par le monde qui ont croisé mon chemin de nomade et m’ont accompagnée dans ma mission, à toutes celles qui m’ont soutenue et reçue, assistantes, fées organisatrices, à toutes celles que j’ai soignées et qui m’ont ouvert leur monde intime et leurs secrets de femmes, à toutes celles que je ne connais pas encore : vous êtes les bienvenues, et à vous lectrices, femmes, filles, déesses, sorcières, amazones, guérisseuses, sirènes, impératrices du fond de mon cœur, ce livre est pour vous ! »

La Danse de l’Utérus® (extraits du chapitre) :

Réveiller et nourrir sa profonde féminité, agir soi-même avec son propre corps… tout simplement en dansant… tout cela n’est plus une utopie !
… on peut agir sur les cycles… dans l’intimité de sa maison… on peut entrainer son utérus comme tous les autres muscles du corps… rétablir la régularité menstruelle sans avoir recours à des hormones de synthèse ou à des traitements pénibles, couteux et lourds d’effets secondaires.

La stagnation sanguine des organes génitaux féminins favorise l’apparition et la croissance, entre autres, de kystes et de fibromes qui conduisent à des thérapies hormonales risquées ou à des chirurgies radicales. En stimulant les mouvements de contraction et de détente de l’utérus et des muscles du petit bassin, on accroit le taux d’oxygène ce qui multiplie par quatre la vascularisation génitale, tonifie les abdominaux et régénère l’équilibre hormonal.

En fait, si l’on connait déjà l’influence qu’exercent les émotions, la lune, les changements de saison et les variations de lumière du jour et de la nuit sur nos cycles, beaucoup de femmes ignorent encore que l’on peut agir sur le système hormonal par de simples danses. En apprenant à diriger la respiration dans notre bassin nous arrivons ensuite, avec ces mouvements, à mieux sentir et habiter nos organes internes féminins. En cultivant cette nouvelle relation à notre corps, on se redonne une parfaite autonomie en matière de santé gynécologique :

  • Menstruations : douleurs et crampes, menstruelles ; régulariser les cycles ; menstruations abondantes ou hémorragiques ; aménorrhées ; leucorrhées ; troubles de la puberté…
  • Ovaires, utérus : kystes, fibromes, endométriose, prolapsus, rétroversion utérine…
  • Régulation hormonale : syndrome prémenstruel (œdèmes, irritabilité, dépression, gonflement des seins) ; Ménopause (bouffées de chaleur, palpitations, sécheresse vaginale, sautes d’humeur..) ; après la prise de pilule ou tout autre traitement hormonal ; après la grossesse ; après un traumatisme physique ou psychique…
  • Fertilité, grossesse, contraception : stimuler la fertilité, tonus utérin, fausses couches répétées, sécrétion du lait…
  • Sexualité : libido, lubrification, conscience du corps, intensification du plaisir…
  • Autres : descente de vessie, constipation, vaginites, prise de poids d’origine hormonale, stress…

Lien vers ses articles : http://www.lamedecinedesfemmes.com/articles.html

Les commentaires sont fermés.